On appelle compost ou compostage, la transformation des déchets végétaux, en une terre très fertile qui améliore la structure et enrichit le terrain dans lequel il est enfoui.

Pour faire du compost, on récupère les déchets organiques de cuisine, mais aussi ceux du jardin, s’ils sont suffisamment petits. On peut également y mettre un peu de papier, carton, ou essuie-tout s’ils ne comportent pas de trace de colle ou d’encre.

En quelques mois, les différents éléments vont se décomposer par vieillissement naturel, fermentation et aussi par digestion par les petites bêtes du sol (vers de terre, mille-pattes, cloportes). Ces éléments se tassent, se réduisent et deviennent comme du terreau tout fin, avec une odeur caractéristique, qui sera utilisable pour augmenter la fertilité du sol et comme engrais pour les cultures.

Pour être utilisé le compost doit être « mûr » (la décomposition est alors terminée). En effet la vie interne du compost consomme de l’azote,matière qui est aussi nécessaire aux plantes. Épandre un compost non mûr revient donc à concurrencer les plantes cultivées pour leur nourriture.

On peut très facilement faire du compost soi-même :
C’est un moyen intelligent d’utiliser les déchets de la cuisine, et autres déchets végétaux du jardin.

On peut mettre dans le compost :
-Tous les déchets végétaux du jardin à condition qu’ils soient de petite taille (herbe coupée, fleurs fanées, feuilles mortes)
-Tous les déchets végétaux de la cuisine : les épluchures de légumes et autres déchets naturels mais pas de viandes, poissons ou fromages cuits

On évite :
-Les agrumes car leur peau est souvent traitée avec des produits chimiques, (sauf s’ils sont bio).
-Certaines feuilles qui se décomposent trop lentement, comme le laurier par exemple, ou les épines de conifères qui sont trop acides.

Il existe plusieurs manières d’entretenir un compost pour favoriser la décomposition des matières organiques.

Le compost ménager : 

Dans un bac aéré presque fermé, il faut mettre des déchets végétaux de petite taille, et laisser la nature faire le reste. C’est la température interne qui favorise la vie des organismes qui transforment les déchets. En hiver, la vie du compost est ralentie, mais pour éviter une trop grande baisse de la température interne il est judicieux de couvrir le tas de compost. Au printemps on réveille la vie du compost en l’exposant à la chaleur douce du soleil. Il faut aussi le remuer pour l’aérer. Cependant en été il faut éviter d’exposer le compost au plein soleil car il se dessécherait. Le compost doit rester humide mais pas détrempé.

Le lombricompostage

Le lombricompostage est une technique qui utilise l’activité biologique de vers de terre spécifiques pour transformer les déchets organiques en un compost de qualité. Il permet de :

• réduire la quantité de déchets à collecter, transporter et incinérer,
• valoriser les déchets organiques gratuitement et en parfaite autonomie,
• produire un compost et un engrais 100% naturels et entièrement gratuits,
• reproduire le cycle naturel de la matière organique, puisque vos déchets permettront de nourrir d’autres végétaux…

Le lombricompostage se pratique à l’aide d’un lombricomposteur, que l’on peut soit acheter dans le commerce, soit fabriquer soi-même. Les vers de compost placés à l’intérieur du lombricomposteur vont se nourrir des déchets organiques et les transformer en compost.
Le lombricomposteur est en général compartimenté et composé de plusieurs éléments. Chaque bac, ou étage, est percé de nombreux trous permettant aux vers de monter ou descendre de l’un vers l’autre selon leurs envies. De plus l’aération assure une bonne décomposition et la survie des vers.

Initiation au compost et observation d’insectes utiles au compost, le Grand Potager

Devant le compost du Grand Potager, les élèves de maternelle de l’école de Lauris ont appris à trier leurs déchets. Du plastique ? Au recyclage ! Des restes de poulet ? A la poubelle ! Des épluchures de légumes ? … Lire la suite

Préparation d’EM (Efficient microorganism)

Petit reportage sur la préparation d’EM au Grand Potager de Fontenille Etape 1 – On mélange de la tourbe de coco et du blé. La tourbe sert de support, de substrat en quelque sorte. On aurait également pu utiliser de … Lire la suite

Bac de compostage pédagogique

A la Traversine, un bac de compostage de démonstration a été réalisé pour montrer aux enfants l’évolution du processus de décomposition. On remplit le bac par la gauche, en mixant restes de cuisine, épluchures (matières azotées) avec les feuilles mortes … Lire la suite

Atelier photo autour du compost

Dessine l’Espoir a organisé un atelier autour du compost à l’école de Bercy, avec la photographe Eliane Sadron, à l’occasion de son exposition à la Galerie Umcebo. Eliane Sadron recompose la décomposition végétale…. elle capture ces instants de passage du … Lire la suite

Les feuilles de la cour

C’est l’automne, pas la saison la plus verdoyante pour la Traversine, mais l’occasion de faire le plein de biomasse pour le printemps! Chaque jour, le personnel des 3 établissements (maternelle, élémentaire et collège), balayent la cour pour ramasser les feuilles … Lire la suite

Utilisation de termitières

Les termitières abandonnées sont utilisées comme bioengrais en maraîchage. La terre est récupérée et sera mélangée pour constituer le substrat de la serre.

Macambeni – Préparation du terrain

La premières étape pour la prise en main du jardin de Macambeni consistait à le défricher. Les herbes sèches, des tailles d’arbustes et d’arbres, ont été récupérées pour constituer un compost préparé sous un arbre du jardin. La terre extraite … Lire la suite

Création d’une planche de compost

La première étape du lancement du jardin de Koudougou est la préparation d’une planche de compost. Deux tranchée de 7m de long et 1m de large, sur 20cm de profondeur ont été creusées. La première tranchée sert pour la création de … Lire la suite

Grand Potager – Mise en place de l’aire de compostage

Une aire de compostage de 20 mètres linéaires a été mise en place sur le Grand Potager, afin de valoriser les déchets verts, constituer des compartiments pour le stockage des éléments dans différents stades de maturation, et pour permettre leur … Lire la suite

Création du compost à l’école de Yagma

La mise en place des activités du projet de création d’un jardin agro-forestier au Lycée Sainte Marie de Yagma en périphérie de Ouagadougou a démarré avec le soutien de The Ivory Foundation en Mars 2017. L’APAF Burkina, maître d’œuvre du … Lire la suite

Aménagement d’un compost

Après avoir avoir jeté les déchets ménagers dans le jardin sans organisation pendant plusieurs mois, les enfants de la Half Way House ont décidé de suivre les conseils de la bande dessinée sur la permaculture et ont crée un compost … Lire la suite