L’humus et la fertilité du sol

Lorsque j’observe une forêt, je vois des plantes et des arbres qui poussent naturellement et à profusion. La terre y est donc très fertile, et sans que l’homme y soit pour quelque chose.

Les plantes ont besoin de sol pour pousser, et le sol, lui aussi a besoin des plantes et de leurs racines qui poussent à l’intérieur pour se maintenir.
Par exemple, si on coupe une forêt, les racines meurent et plus rien ne retient le sol. Cela favorise l’érosion, et le sol peut être entraîné par les pluies provoquant des glissements de terrain qui sont dangereux pour l’homme.

C’est pourquoi il est important de respecter la végétation et de préserver les forêts.

En dessous de la litière des forêts, on trouve l’humus : il forme une couche noire, ressemblant à de la terre, humide et collante (du terreau), créée et entretenue par la décomposition de la matière organique, c’est à dire fabriquée par les êtres vivants et principalement par l’action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol. L’humus a une odeur très reconnaissable de « sous-bois ». Il est riche en nutriments et en « mycorhizes » qui sont des une union entre des champignons microscopiques et les racines des plantes formant un excellent engrais pour les plantes.

On peut reproduire la richesse de l’humus en créant une butte dans laquelle on enfouit des matières qui vont se décomposer, comme dans une forêt.

On va d’abord mettre au fond, de grosses branches qui vont décomposer plus lentement et retenir l’eau, puis on va mettre des branches plus petites, des feuilles, de la terre…Il faut alterner des matières contenant de l’azote (comme de l’herbe coupée par exemple), et des matières contenant du carbone (comme par exemple des feuilles mortes). Il est important d’utiliser au maximum ce que l’on trouve autour de soi, qui est considéré comme du « déchet » végétal. C’est pourquoi il est utile d’avoir des arbres à proximité de ses cultures.

Ces buttes qu’on appelle parfois « permanentes », et sur lesquelles on peut cultiver sont très fertiles et demandent peu d’eau et peu d’entretien. Elles représentent une solution écologique pour tous.

 

Préparation de nouvelles planches de culture à Macambeni.
| |

Le jardin de Macambeni est un vrai défit pour Fundzisa Live et Dessine l’Espoir. situé sur un terrain en pente, une partie plane, la plus accessible, a été décaissée il y a plusieurs années, la terre fertile ayant alors été … Lire la suite

Le jardin de Macambeni se transforme!
| |

Après des plusieurs semaines de travail, les femmes de l’association Fundzisa Live ont terminé la préparation des buttes de cultures du jardin de Macambeni.    

Mise en place des planches de culture à Macambeni
| |

Le jardin de Macambeni, mis à disposition de la ville de Piggs Peak à l’association Fundzisa Live, partenaire local de Dessine l’Espoir, présentait un défit en matière de préparation de sol. En effet, ce sol en pente a été décaissé sur … Lire la suite

Buttes enrichies au Biochar – Roosboom
| |

Au Jardin de Roosboom, les enfants ont démarré 2 nouvelles buttes de culture, pour comparer l’impact du biochar sur les cultures. La première avec du biochar imbibé de vermicompost, et l’autre incorporé sec dans les planches de culture. Le Biochar, … Lire la suite

Préparation de nouvelles planches de culture
| |

Les enfants du centre de Roosboom ont entrepris de réaliser de nouvelles buttes de culture dans le jardin avec les jardiniers.

Préparation d’une butte
| |

Ce film décrit la préparation d’une butte de permaculture. Il a été réalisé au Lesotho avec des jeunes de l’école St Paul à Leribe.   Liens connexes : Démarage du jardin à Roosboom Préparation des buttes à Roosboom Jardin pédagogique … Lire la suite